Auto édition Quelle plateforme choisir pour vendre ses livres et ebooks

kindle-logoComme nous l’avons vu, la manière la plus « classique » de publier un livre est d’adresser ses écrits à une maison d’édition. Le hic c’est que chaque année, les maisons d’édition écartent des milliers de manuscrits pour ne publier que moins d’ 1% des ouvrages reçus.

Plusieurs critères reviennent régulièrement sur les sites internet de ces maisons.
L’ auteur doit respecter l’orientation de l’éditeur. Avant d’envoyer des centaines de pages, il est préférable de vérifier que le thème abordé ou la forme correspondent à ceux de la maison contactée.

Ne seront hélas lus par un comité de lecture que les tirages exclusivement papier. Il est préférable de ne pas envoyer d’originaux et les mails et les formats électroniques sont souvent refusés (au grand détriment de notre bourse et de nos amis les arbres !)

Mais heureusement est enfin arrivée l’ère du numérique

L’autoédition est synonyme de liberté et constitue une perspective fort attrayante pour tous les auteurs en herbe (et même sans ;-) Elle comporte un certain nombre d’avantages, mais également pas mal d’inconvénients comme nous allons le voir.

Quelle plateforme choisir pour vendre mon livre ?

Il y en a un très grand nombre. Les plus connus et les plus efficaces étant Amazon, Kobo (dépendant de la Fnac) Ibook store, Smashwords, Google play et bien d’autres sites proposant des catalogues de livres numériques.
Pour ma part, j’ai préféré m’en tenir au géant américain précurseur Amazon.

Pourquoi diantre ?

- Parce qu’ils sont les précurseurs de la lecture sur tablettes. L’évolution de leur tablette Kindle qui dispose d’un dictionnaire intégré, un autre en ligne sur Wikipédia, la possibilité de prendre des notes, d’insérer des marque ta page, de lire la nuit sans projecteur sur votre livre  (hé oui ma vue baisse ;-(  )  etc. est une grande réussite technologique qui petit à petit me fait délaisser les livres papiers.

- Pour les auteurs, leur interface est conviviale est en cas de souci, il est facile de les contacter et une réponse (en français) intervient toujours dans les 24 h ouvrables. (Si vous êtes réfractaire au monde de l’internet voici le lien d’un site pour vous y aider)
Votre profil auteur sera tout aussi convivial car laisse beaucoup de place pour vous exprimer (et donc vous vendre) poster des photos, ou des montages vidéos de vos œuvres.

- Car la fonction (en option) de prêts de livre (Kdp select) vous permet d’obtenir des royalties supplémentaires (contre une exclusivité du titre proposé néanmoins).

- Parce que Createspace une filiale d’Amazon permet de créer et éditer une version papier de votre livre qui sera proposée parallèlement à votre livre numérique.

- Enfin et surtout parce que les royalties sont de 70 % (sur les sites Européens) contre 7 à 12 % chez les éditeurs « classiques ».

Grâce aux plateformes de téléchargement, n’importe qui peut désormais écrire un livre et le publier. Sous réserve néanmoins d’acceptation du site, un livre truffé de fautes d’orthographe ou ne contenant que 10 pages ne sera bien sûr pas accepté.

Les avantages

Les avantages financiers sont indéniables car déjà à la base vous n’aurez aucun coût de mise de départ. Aucun risque financier comme celui qui consiste à jeter votre argent dans des maisons d’édition dites à contes d’auteur qui vous proposent de vous éditer à vos frais.  A ce titre ce sont davantage des imprimeurs  que des maisons d’édition !
Pas d’envoi onéreux non plus de photocopies à la pelle de votre œuvre que du temps jadis l’on envoyait (par diligence ;-) aux maisons d’édition.

En effet ne sont indispensables (mais une fois pour toutes) que :
- Un logiciel de traitement de texte comme Microsoft Word capables de générer les fichiers les plus demandés (Word, Pdf) et même d’inclure une table de matière avec des liens.

- Pour votre couverture, un logiciel de traitement d’images. L’on en trouve un certain nombre de gratuits sur internet mais assez limités. Suffisant en tout cas pour créer une couverture de Kindle. Pour celle de Createspace par contre, je vous conseillerais d’investir au moins dans un logiciel de traitement d’image (et photos) comme Paint shop pro qui pour 40 € fait très bien son boulot et dispose d’une interface conviviale contrairement à Photoshop . A noter qu’il y a en principe des droits sur nombre de photos mais l’on peut les acheter sur le site de Fotolia (et bien d’autres) qui disposent d’une grande banque d’images.

- En option le logiciel « Calibre » en téléchargement gratuit permet de convertir vos fichiers Word en un grand nombre d’autres formats numériques si vous souhaitez le multi diffuser sur plein de plate formes différentes (mais en ayant expérimentés certaines comme Kobo ou Google Play, je crains fort que vous perdrez votre temps plutôt qu’autre chose).

Les inconvénients

Passons sur les soucis de mise en page (Word fixe mal les polices) et d’envoi de vos fichiers dès lors qu’ils contiennent des photos, mais l’on finit par y arriver avec du temps et beaucoup de patience. La meilleure preuve étant que je l’ai fait ;-)

Votre livre est en ligne, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes mais le souci c’est qu’il se trouve à la 106.476 eme place du catalogue général et que donc personne ne le voit.

Vous vous rendez alors compte que vous n’avez effectué que la plus mince partie du travail car à présent il va vous falloir apprendre le métier d’éditeur. C’est-à-dire vous occuper de la publicité de votre bébé afin de le faire approcher ou mieux encore entrer dans le Top 100 d’Amazon.

En effet selon la loi de l’offre et de la demande plus votre livre se vend plus il est visible. Amazon allant même jusqu’à faire la pub par email des différentes rubriques à ses lecteurs en fonction de la catégorie dans laquelle ils ont téléchargé récemment.

Quelques astuces au sujet des catégories:
Par défaut lors de l’inscription de votre livre les catégories proposées sont assez généralistes. Il faudra donc demander par la rubrique contact d’amazon de le classer dans la catégorie qui vous semble la plus adéquate. Essayez à ce sujet d’en sélectionner une ne contenant pas déjà 40 000 livres mais une sous catégorie n’en contenant qu’une centaine, vous aurez plus de chances d’être vus.

Faire la promotion de votre livre

Comme je vous le disais, pour être lu, il vous faut être vu et cela va vous prendre… un certain temps.

Par quel moyen ?
Bien évidemment par les réseaux sociaux.

- Avoir une page facebook avec plein d’amis (qui s’ennuient) ne vous occasionnera que quelques ventes, mais c’est déjà un premier pas.

-La création d’une page facebook portant le titre de votre livre dans lequel vous mettrez régulièrement des extraits de votre chef d’œuvre est un autre pas. (En voici un exemple) En effet j’ai pu remarquer que les gens qui « likaient » votre livre se retrouvaient avec celui-ci bien en vue sur leur page facebook. Cela est surtout dû au fait que les gens ne lisant plus cette rubrique est généralement vide. D’où une démultiplication des clics vers votre page par curiosité ou intérêt.

De plus facebook permet également depuis peu d’ajouter un bouton vers votre page de vente (Découvrez-le sur mon exemple).
Bien entendu il faudra également inviter en permanence un maximum de vos amis à « liker » votre page dédiée pour être vu, car ne comptez pas trop sur les moteurs de recherche qui ne détecteront  votre nom et ouvrage que sur Amazon. Le Dieu Google détestant son concurrent Facebook.

- C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à créer également un Google circle (Google plus) sorte de page facebook perso (en moins bien à mon goût) mais qui référence bien mieux du coup ce que vous y posterez.

- Pensez enfin à vous inscrire dans des groupes facebook où vous pourrez par exemple proposer votre livre à bas prix ou gratuitement (cette option est prévue de façon temporaire sur Amazon) afin d’en attirer des commentaires élogieux qui aideront forcément à le vendre. Voici d’ailleurs un groupe que j’ai créé exprès pour ça, juste pour vous En effet il est essentiel « d’attirer » nombre de commentaires car cela influence non seulement les futurs acheteurs mais influe sur le classement d’Amazon. N’hésitez donc pas à le proposer gratuitement au départ pour en obtenir. « La fortune coule à point vers celui qui sait attendre » disait heu… une source d’eau.

C’est tout ?

Bin non voyons. Tant qu’il y a des médias il y a de l’espoir.
C’est ce que je vous exposerais dans mon prochain article et pour ne pas le rater n’oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter ;-)

Bien amicalement
Jacky Bourgogne
Mes livres sur Amazon

Une réflexion au sujet de « Auto édition Quelle plateforme choisir pour vendre ses livres et ebooks »

  1. Nous sommes une société d’édition, et prenons tous type d’ouvrage pour la publication, français, espagnol et anglais pour les langues, que votre manuscrit soit papier ou numérique avec un penchant pour ce dernier, illustré ou pas, dans tous domaines, mais nous avons une priorité pour les livres jeunesses.
    RMG EDITIONS sas

Merci de laisser un commentaire