Rêves de désert

Si vous avez aimé ou souhaitez réagir à cet article, ce serait sympa de me laisser un commentaire. Pour vous en remercier vous recevrez en cadeau un bel album photo sur la ville d'El Jadida extrait de mon livre "Photos du Maroc El Jadida Les Doukkalas". Ps Pour les spammeurs, this blog is nofollow

dunes-artEn ces derniers jours d’Avril il commençait à faire beau et relativement chaud à El Jadida  mais pas encore assez à mon goût notamment pour bronzer et se baigner.
Qu’à cela ne tienne, il suffit de prendre la route et en moins de 48h, vous vous retrouverez quasiment en milieu d’été. Car le Maroc a l’avantage incontestable d’avoir différents types de climats dont un continental où la température dépasse presque toute l’année les 30° (sauf en milieu d’hiver). La saison est idéale pour s’y rendre car d’ici deux à trois mois elle dépassera allégrement les 40°. Non il ne s’agit pas de la ville brûlante de Marrakech mais du désert.  

Dunes de Merzouga

Dunes de Merzouga

Pourquoi aller dans le désert ?
Qu’est ce que ce voyage m’apportera ? Qu’est ce qui peut bien pousser tant de gens à vouloir se balader dans des dunes de sable où il n’y a rien de spécial à voir ? Pourquoi par exemple, ne pas plutôt choisir les dunes de sable en bord d’océan.
Par rapport à mon expérience personnelle, je répondrais que les dunes de sable du désert ciselées par le vent sont un véritable ravissement pour les yeux. Aucune ne se ressemble et la nature y fait preuve d’une incroyable créativité.

Les couchers de soleil également ne ressemblent à aucun autre, cette heure sacrée pendant laquelle les dunes et le ciel joignent leurs couleurs embrasées par le soleil couchant.
Les nuits étoilées offrent un spectacle incroyable avec ses myriades de millions d’étoiles que l’on aperçoit ici en relief, la voie lactée, notre galaxie s’y exhale ici avec magnificence. Spectacle que l’on ne peut guère plus découvrir en france où la pollution lumineuse et atmosphérique à mis fin.

dune-mosquee-newLe silence qui y règne également est une expérience quasi mystique qui vous permettra de vous retrouver seul immergé avec vous même. Imaginez un silence total face à l’univers qui défile sous vos yeux, tandis qu’une très légère brise vous souffle dans l’oreille des sons feutrés que votre cerveau interprétera en langage venu du ciel. L’on comprend alors aisément pourquoi les prophètes viennent quasiment tous de là.

Sans compter la joie de partager outre l’exceptionnelle hospitalité berbère et touareg,  leurs modes de vie, leurs connaissances en astronomie, leurs histoires comptées en face d’un feu de camp, leurs rires et leurs chants spontanés accompagnés de quelques derboukas qui vous feront profiter d’émotions simples et oubliées et sans nul doute d’une remise en question de votre propre mode de vie.

www.deserts-maroc.com

www.deserts-maroc.com


Où aller ?
Pour vous communiquer mes bons plans et belles photos de mes voyages j’ai créé un site il y a quelques années qui se nomme www.deserts-maroc.com où vous trouverez nombre d’informations pour vous aider à programmer votre voyage.  

Voici en résumé ce qu’il contient :
L’un des déserts les plus connus est celui de M’hamid. Pour s’y rendre d’El Jadida il faut traverser Marrakech (moins pénible qu’auparavant avec sa circulation du fait de la création de quelques contours périphériques). Puis franchir le col de Tizn’tichka.

Col de Tiz'n Tichka

Col de Tiz’n Tichka


Ce superbe col de Tizi n’tichka (dit Tichka) d’une altitude de 2260 m où des paysages de montagne arborent des couleurs d’une grande variété qui changent au fils des saisons -qui feraient rêver plus d’un peintre- vous y attendent. Seul souci il faut prés de 4 heures pour le traverser et atteindre Ouarzazate.

Ouarzazate où il sera bon de faire une première escale après cette longue route (ou ses environs comme le village très touristique d’Aït ben Haddou ou encore  l’immense palmeraie de Skoura). Avec ses palmeraies alternant avec des paysages désertiques variés, (rappelant parfois des paysages du Colorado), Ouarzazate est un passage obligé pour les touristes avec ses restaurants, ses grands hôtels avec piscine, ses kasbahs (sorte de châteaux en pisé) et studios de cinéma.

Auberge Ben Moro à Skoura

L’auberge Ben Moro à Skoura

 

Après une bonne nuit de repos dans une chambre d’hôte de style Kasbah en pisé traditionnel, (innombrable dans cette région) vous voilà frais et dispo pour traverser la vallée du Draa.
Quelques 3h30 plus tard, je vous conseille de faire une autre escale à Zagora. Surnommée la « porte du désert », elle était autrefois le point de départ des caravanes qui ralliaient Tombouctou en 52 jours. Bâtie le long d’une longue palmeraie et bien que n’offrant pas d’attraits

"Porte du désert" à Zagora

« Porte du désert » à Zagora

suffisants pour y passer un long séjour, l’ambiance locale dégagée par ses sympathiques (et souvent festifs) habitants mérite néanmoins que l’on y fasse une halte.

Enfin 90 kms de route supplémentaire (soit environ 1h20) vous mènera au désert de M’hamid prés de la frontière Algérienne. Quelques kilomètres avant la frontière se dressent de nombreux camps nomades à proximité immédiate des dunes du désert . Ou en semi nomade comme celui des « Mille et une nuits » . L’on y trouve même un Riad avec piscine comme « Ma belle

Le Riad Ma bonne étoile à El Ghizlane (M'hamid)

Le Riad Ma bonne étoile à El Ghizlane (M’hamid)

étoile » (photos et infos sur www.deserts-maroc.com). Ne pas hésiter à vous y reposer une première nuit avant de tenter l’aventure en dromadaire et y découvrir tout le charme du désert.

 

 

Dunes de Merzouga

Dunes de Merzouga

Un autre désert : Merzouga
L’autre désert le plus connu après celui de M’Hamid est celui de Merzouga.
Celui-ci présente deux avantages. Le premier est que la route sans être beaucoup plus courte est plus agréable car bien moins montagneuse.  De grands plateaux se succèdent d’abord en de verdoyantes forêts et prairies puis en paysages au fil du temps plus secs et arides.
Son autre avantage est que l’on a accès directement a de grandes dunes comme celle de l’Erg Chebbi qui culmine à 160 m quasiment au pied du village. 

carte-merzouga-newPour s’y rendre diverses départementales permettent d’y accéder en partant directement de Zagora ou Ouarzazate. Pour y aller directement au départ d’El Jadida, prenez le temps d’ouvrir en grand la carte face à ce texte.
Si vous ne souhaitez pas passer par Marrakech et le col de Tichka , il reste la solution de passer par  l’autoroute rejoignant Meknes puis direction Azrou  et sa région, célèbre pour ses forêts de cèdres du Liban et un endroit en bord de route où l’on trouve des singes en liberté.

 

Paysage sur la départementale vers Midelt

Paysage sur la départementale vers Midelt

Mais la route la plus courte consiste à  couper par Berrechid (sortir de l’autoroute à Had Soualem) puis de prendre la direction de Beni mellal. Continuez vers  Kasbah Tadla pour prendre la direction de  Khenifra puis coupez un peu avant par la jolie départementale très verdoyante menant à Midelt.
A Midelt je vous conseille de prendre une nuit de repos car vous venez de faire environ 8 h 30 de route (soit les 2/3 du trajet).  Vous trouverez quelques hôtels à différents tarifs sur les hauteurs de la ville.

 

Piscine de l'hôtel Chez Gaby à Erfoud

Piscine de l’hôtel Chez Gaby à Erfoud

Le lendemain suivre la route par Errachidia puis Erfoud (arfoud en Arabe) qui a un intérêt limité mais qui vous donnera un avant goût de l’ambiance du désert. Je vous conseille, si vous aimez les ambiances festives l’hôtel-bar-restaurant avec piscine « Chez Gaby » (qui fait également boite de nuit) à la sortie de la ville. (Tarif négociable à 35 €/nuit sns le petit déj.)

Pratiquement en face se dresse le luxueux hôtel Riad Essalam (au très joli cadre) qui est 50 % plus cher mais dispose également d’un bar et où l’on mange assez bien à son buffet en libre service pour un prix très raisonnable.

Entrée d'unmagasin de fossiles à la sortie de Riassani

Entrée d’unmagasin de fossiles à la sortie de Riassani

Après Erfoud, direction Rissani, dont la région (tout comme Erfoud) est célèbre pour ses fossiles. N’hésitez pas à visiter l’une des boutiques à l’allure de musée (il y en a un super avec à l’entrée un faux squelette de dinosaure grandeur nature sur la route de Rissani) . De superbes objets d’arts à l’usage des plus insolite tout en marbre et pierres fossiles vous y attendent. Je vous en ai joint de nombreuses photos dans mon diaporama.

 

Jacky et Windy heureux devant l'Erg Chebbi

Jacky et Windy heureux devant l’Erg Chebbi

Enfin après avoir pris sur la route quelques photos supplémentaires de reliefs de dunes orangées contrastant avec des champs de petites pierres grises,  vous voici au village de Merzouga. Quelques magasins d’artisanat et cafés près de la grande  place principale ou de nombreux guides tenterons de vous alpaguer pour une promenade en chameau ou quad. Mais vous avez le choix de vous rendre directement au bout de la route tout près de la grande dune dite Erg Chebbi (160 m). Là profitez-en pour faire une petite randonnée dans les dunes ou gravissez là si vous êtes en forme.

Maison d'hôtes de L'homme du désert

Maison d’hôtes de L’homme du désert

Puis une fois rasséréné de superbe promenade dans les grandes dunes, il vous faut trouver une chambre pour passer une ou plusieurs nuits. Dont pourquoi pas une dans le désert afin de goûter à son ambiance magique. Pour cela vous n’aurez que l’embarras du choix car il y a 57 hôtels, auberges et chambres d’hôtes disséminés dans la région.

Mon choix s’est porté, un peu par hasard de rencontres sur celle de la maison d’hôtes de « L’homme du désert« .

Je ne le regrette nullement car cette petite maison traditionnelle s’articule autour d’une piscine, ce qui est toujours appréciable par les températures régnantes. De plus la terrasse est surplombée d’une tente nomade délivrant une superbe vue sur les dunes. L’endroit est très calme et l’on s’y sent comme chez soi. La famille qui la tient habite juste derrière et l’on rencontre en permanence nombre de jeunes gens sympathiques aspirant à vous servir au mieux.(Voir nombreuses photos dans mon diaporama)

De plus le tarif est négociable à la durée et n’est d’ailleurs officiellement que de 30 €/personne en 1/2 pension avec petit déjeuner.
Ils proposent également (comme pratiquement partout ailleurs) une nuit en bivouac dans le désert avec randonnée chamelière mais pour le même tarif que la chambre soit 30 € en 1/2 pension : « Le prix pour une nuit en bivouac comprenant la balade en dromadaire (1h30 environ pour rejoindre le bivouac), le dîner, la nuit sous tente Nomade et le petit déjeuner est de 30 Euros par personne. Enfant (moins de 12 ans) : -50% ». 

Diaporama photo de mon voyage

Diaporama photo de mon voyage

Vous en trouverez nombre de photos ainsi que des superbes dunes qui se trouvent à deux pas dans le diaporama que je vous ai concocté.
Et si vous souhaitez davantage d’informations ou réserver, n’hésitez pas à le faire par mon intermédiaire en m’envoyant un petit email.

Voilà j’espère avoir pu vous faire rêver de voyages au désert dans cet environnement onirique d’un Maroc de cartes postales avec ses dunes, ses palmiers et ses chameaux et  où c’est l’été presque toute l’année. Les meilleurs mois pour avoir un avant-goût de l’été étant de début Mars à mi Juin. Ensuite privilégiez mi Septembre à début Novembre.

Et si vous avez déjà eu la chance de vous rendre dans l’un de ces endroits n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience dans vos commentaires.
Un dernier mot pour vous dire que si vous souhaitez prolonger le voyage, vous pouvez retrouver la synthèse de mes voyages Marocains dans mon livre  »Maroc, le découvrir, l’aimer, s’y installer » (3,49 € sur Amazon)

Bien amicalement
Jacky

Incoming search terms:

  • oualidia 2014

Commentaire

Rêves de désert — 6 commentaires

  1. Coucou Jacky,
    Comme à chaque article, tu nous fais rêver et celui-là en particulier, il donne l’envie d’aller à cet endroit magique que nous ne connaissons pas encore mais çà ne saurait tarder… Super.
    Merci encore.
    Bises

  2. Une incitation à un superbe voyage très complet certainement très comblant pour l’âme car rien qu’à lire l’article on se sent déjà rempli, rassasié de beauté. L’évocation du col de Tizi n’tichka pour sa palette de couleurs végétales m’a particulièrement plu.Peut-être à cause du contraste avec le désert.

  3. Merci Françounette, merci Patricia. Oui je confirme le désert est un ravissement pour nos sens et notre âme. Bien sûr il ne faut pas y aller en plein été et parfois le vent du désert, le sirocco gâche un peu le plaisir mais de façon générale c’est un dépaysement total très attrayant. Surtout pour le côté artistique de la nature qui avec peu de choses crée partout des merveilles.

  4. bonjour Jacky magnifique site et photos du désert, le Sahara. Continuez !!!

    Je suis Française née a Rabat mon père étant dans l’ aviation à la base de Salé pendant la seconde guerre, C’ est une amie à el-JADIDA avec qui je correspond toujours de Nice qui m’ a envoyé ce beau site. en 1999 avec mon mari nous avons fait tout ce périple — en bus —
    beaux et tres bons souvenirs

    Bonne journée anne marie et pierre ( Kenza mon prénom Arabe lol !!!! )
    Et des caresses à Windy je l’ ai mis en fond d’ écran

  5. Merci beaucoup Kenza :-)
    Cela me fait très plaisir de vous avoir réveillé d’heureux souvenirs, ainsi qu’à Windy d’être en fond d’écran ;-)

  6. Bonjour Jacky,
    Merci pour cet article et ses photos et adresses. Nous revenons de M’hamid et avons aussi apprécié l’enchantement du désert de ses bivouacs… Nous avons aussi pour compléter ton itinéraire après Ouarzazate aimé un détour par la somptueuse Oasis de Fint et après Zagora apprécié la visite de Tamgroute, de sa cité souterraine, des potiers….
    Bref un voyage à consommer sans modération….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Boosté par WP-Avalanche