Le monde de rêve des blogueurs

Si vous avez aimé ou souhaitez réagir à cet article, ce serait sympa de me laisser un commentaire. Pour vous en remercier vous recevrez en cadeau un bel album photo sur la ville d'El Jadida extrait de mon livre "Photos du Maroc El Jadida Les Doukkalas". Ps Pour les spammeurs, this blog is nofollow

 (Petit blog d’articles isssu de mon site www.jadidalocations.com)

Pour ne rien vous cacher j’ai créé ce blog pour 3 raisons :

- Personnelle afin d’apprendre quelque chose de neuf, las de fabriquer des sites en html, les blogs sont un monde neuf où il y a tout à apprendre et réapprendre.
Son principal inconvénient étant que tout est pré formaté via une interface , la liberté de décor sur nos pages est plus réduite à moins d’être une bête en Php (son langage de programmation).
Son principal avantage est que c’est peu onéreux (gratuit mais un hébergement à 36 € /an est néanmoins fort conseillé pour pouvoir utiliser de nombreux outils dits plug ins) et surtout que l’on peut y laisser des commentaires en live.

- Commercial car en liant à mon site principal des articles écrit par mes soins, cela ne peut que générer de l’activité ne serait ce que par l’ajout de mots clés supplémentaires.

- Mais aussi surtout par curiosité car très intrigué par le monde du webmarchandising (le monde marchand du web)   où nombre de copywriters (commerciaux  écrivant des emails de prospection)  vous promettent de gagner des milliers d’Euros en ne travaillant que quelques heures par jour en restant chez soi, ou mieux encore en se baladant partout dans le monde, du moment que l’on trouve une connexion internet temporairement. !!

Etant sceptique de nature, je me suis penché sur la question et vais vous faire part de mes réflexions.

Ma première réaction est de ne jamais croire les marchands de rêve. Bien que « Jacky le vendeur de rêves » soit le pseudo avec lequel je signe sur le blogs des autres, mais moi je ne vends que des rêves qui deviennent réalité, ce qui est rarement le cas des autres blogs, comme nous l’allons voir.

En effet , beaucoup vous promettent la lune, même si vous ne connaissez rien au merchandising. Seule condition, avoir un peu de temps pour suivre un petit stage (virtuel) qui vous permettra de devenir un vrai copywriter (ou un grand écrivain à succès, nous y reviendrons dans un prochain article) .
Ce qui vous générera à coup sûr des salaires de 2 000  à 10 000 € mensuels pour un coût de non pas 2000 €, non pas 1000 € , mais uniquement la somme ridicule de 99 € par mois pendant 6 (ou 9) mois. Ne rigolez pas je l’ai lu plus d’une fois. La seule différence c’est que c’est beaucoup mieux tourné pour vous embobiner mais l’esprit est le même.

Comment parviennent -ils à ce tour de force . C’est toute une technique initiée par le maître précurseur du marchandising Christian Goddefroy. La lettre de vente commence par vous ferré avec un titre accrocheur et n’en finit plus d’éloges et de vidéos explicatives du produit, accompagné de multiples témoignages avant de vous énoncer un prix qui sera soumis avant la fin de la lecture à de multiples réductions parce que c’est vous !

Cet article de vente  est accompagné d’une campagne d’emailing (si vous avez eu le malheur de laisser votre email afin de profiter d’un cadeau au titre évocateur en téléchargement gratuit (style comment devenir riche et célèbre même si vous n’êtes pas doué pour quoi que ce soit) qui vous relancera 5 ou 6 fois pour qu’un jour ou de guerre lasse vous cliquez sur le lien de téléchargement de la première vidéo qui vous ferrera encore davantage dans les mailles du filet. Pour vous détendre je vous conseille la lecture de cet article sur l’emailing écrit par un ami blogueur à l’humour décapant Christian de destresse-marketing.

Bref, si vous entrez dans le jeu,  pour gagner dans le futur les milliers d’Euros promis en vous dorant la pilule au soleil, cela consiste le plus souvent à vendre des méthodes, produits, logiciels, que vous n’avez pas vous même créés, en devenant roi des copywriters. (ou en payant pour qu’un autre roi des copywriters vous délivre tout çà clé en main).

Pour gagner de l’argent en fait le jeu comporte 3 phases :

- Investir dans un blog sur un sujet porteur et d’actualité, qui sera lu et commenté et vous apportera ainsi un grand nombre d’adresses mail que vous pourrez démarcher. Dans le langage des copywriters, cela s’appelle une niche.

- Autre frais à prévoir, divers gadgets nommés plug in, (la plupart sont gratuits mais les plus sophistiqués payants) qui sont des outils censés améliorer la qualité de votre blog (anti-spams, newsletter, cadeaux envoyés automatiquement au 1er commentaire, outils de statistiques).
Et surtout un outil d’automatisation nommé « auto répondeur » qui vous permettra de gérer  automatiquement toute la partie mailing et enregistrera pour vous la liste de tous les gens qui s’inscriront à un formulaire bien placé sur votre blog.

Pourquoi le feraient ils ? Parce que si vous suivez,  un cadeau (généralement  une méthode pour s’enrichir à télécharger en ligne ) les y incite en échange de votre adresse mail (pour le recevoir, forcément).

Pourquoi diantre collectionner des adresses emails alors qu’il y en a des millions sur internet vous demanderez vous ?

Hé bien justement parce que si vous êtes sur ce blog c’est parce que vous êtes un « prospect » potentiel .

Quèzako ?

Un prospect est un client potentiel que vous allez démarcher dans le futur grâce à votre super auto répondeur ( de 15 à 30 €/mois)  qui vous permettra d’envoyer un super mail de vente dans le cadre d’une campagne de pub qui se déroulera en 3 à 5 étapes en incluant plusieurs relances.

Est ce que tout en chacun est capable d’écrire ce type de mail et d’engranger des profits, simplement en suivant des modèles types (ceux que vous avez payé lors de votre stage virtuel) ? Modèles qui agacent à force de recevoir les mêmes à tout bout de champ (seul le produit change) .
Franchement j’en doute !

Dans le commerce l’on est doué ou l’on ne l’est pas. C’est comme dans l’écriture. Certes tout s’apprend et l’on peut s’auto motiver. Mais si l’on n’a pas été éduqué dans le moule des HEC ou au moins avoir un minimum d’instruction et un fort penchant naturel dans ce domaine, cela ne fonctionnera pas. Inutile donc de rêver. Ce système profite à une poignée de gens doués , les autres en seront pour leur temps et leur argent.

Voici ce qu’en pense Christian de destresse marketing , quelqu’un d’un bon niveau de culture qui a joué le jeu , monté un blog, investi et je pense suivi une de ces formations :
« Etre entrepreneur indépendant est un métier…situé à des années lumières des promesses d’Eldorado faites par certains vendeurs de vent avec des méthodes qui feraient rire un étudiant de première année en marketing.
Une fois que l’on a réalisé ça, on s’accroche parce qu’on en veut ou on arrête tout en se disant qu’on a fait une expérience de plus dans la vie (il parait qu’on progresse dans ces cas là…au contraire de son compte en banque. Expérience à faire à doses homéopathiques). » …

Il est d’ailleurs prévisible que ce système de ventes de méthodes pour s’enrichir profitera surtout à ceux qui ont vendus en premier la méthode magique pour s’enrichir. (Comme d’ailleurs avec le film « Le secret » qui développe la loi d’attraction censée vous enrichir sur tous les plans)

Car comme le fait remarquer un internaute sur un blog, cela ressemble aux arnaques qu’on recevait par mail il y a 10 ans : “Donnez-moi 50 Fet je vous dirai comment devenir riche simplement”.
Réponse obtenue : Demandez à 5000 personnes 50 F ou plus contre ce conseil.
En 2012, ça donne : “Achetez mon super ebook à 10 € et vous apprendrez comment gagner votre vie en vendant des formations numériques”.

La question à se poser est « Néanmoins est ce qu’à terme , le jeu en vaut la chandelle ? »

Voici ce qu’en pense mon ami John , un jeune blogueur doué dont je ne cesse de vanter les mérites sur ce blog, donc je ne vais pas encore en ajouter une nouvelle couche ;-)
Je suis ce garçon de très prés car il a franchi le pas en investissant dans une variante consistant à payer un abonnement auprès de copywriters qui lui délivrent une méthode pour trouver des « niches à exploiter », des outils pour le faire sur des produits, livrés pratiquement  clés en main en quelque sorte. En tout cas d’après ce que j’ai compris. Mais laissons lui la parole :

«  Une fois la niche identifiée  le tout est de ramener un maximum de trafic et les statistiques sont sensées démarrer.

Selon des statistiques, entre 5 et 10% des visiteurs s’inscrivent à la newsletter et 1 à 2 % des inscrits achètent .
Ca me coute 120 euros par mois (la méthode via un abonnement) plus 40 euros d’hébergement (du blog) + l’auto-répondeur, environ 200 euros par mois.

Mais quand tu regarde bien et si tu as 500 euros par mois à investir sur un an (ce qui n’est pas mon cas), tu as un processus complet, la sous-traitance de tous tes articles de tes différents blogs, il faut “simplement” tout mettre en place pour chaque nouveau produit que tu reçois et bosser très dur le référencement de tous tes blogs (tu peux aussi investir dans des services de référencements pros).

Car il est certain qu’avec un seul blog cela ne sera pas rentable, mais sur une dizaine, ça peut être intéressant… (Au secours en plus il faut tout multiplier par 10 !) Le tout est d’avoir cette somme à investir pendant 1 an et de travailler 24 heures sur 24 sur ses blogs. Tu auras ainsi 10 blogs sur des marchés de niches et une fois que quelques un décollent, tu commences à rentabiliser.
Petit exemple de calcul :

Sachant que je gagne 25 euros par ventes en affilation, combien dois-je avoir de visiteurs pour en gagner 100 par mois ?

C’est facile, je dois faire 4 ventes !

Pour 4 ventes, je dois avoir 400 inscrits (1% de transformation) et donc 8000 visiteurs par mois (si 400 inscrits donnent 5% de ventes).

Quoi qu’il en soit, je n’ai encore pratiquement rien gagné depuis 6 mois (et pour cause) mais je me donne 2 ans et j’espère tenir le coup jusque la, et je ferai mon bilan à ce moment là.  »

Gasp ! Il faut donc au moins 10 blogs et bosser comme un fou pendant un an avant de trouver l’eldorado promis et se la couler douce au soleil ! Le rêve s’effrite quelque peu. Heureusement que pour le soleil j’avais déjà prévu le coup même si je suis loin de me la couler douce…

Damned ! Aurais-je donc passé toutes ces heures sur mon blog pour que dalle ?

C’est ce que nous découvrirons dans l’opus suivant de cette série consacré au monde de rêve des blogueurs.

Incoming search terms:

  • interpretation dun reve de gagne un voiyage a el jadida a 2 persone

Commentaire

Le monde de rêve des blogueurs — 13 commentaires

  1. Salut Jacky,

    Un article avec lequel tu ne te feras pas que des amis ;-)

    Mais j’ai l’impression qu’il est loin le temps ou on voyait fleurir partout sur le web des messages du style : devenez riche en 15 minutes. Maintenant c’est plutôt du style : gagner un smic en 1 an. C’est un peu plus réaliste mais la finalité reste la même : très peu d’entre nous y parvienne…

    C’est comme pour un business hors ligne, il faut trouver LA bonne idée et s’investir à fond dedans. Par exemple, ceux qui ont ouvert des pizzerias ou des contrôles techniques dans les années 1980 ont fait fortune.

    Comme le dit Christian, « être entrepreneur indépendant est un métier », et nécessite forcément un réel investissement (en temps et en argent). Tout le monde n’a pas les capacités, la motivation, l’argent ou le temps pour y parvenir.

    Comme tu l’a dit, il faut trouver des niches rentables, et sur lesquelles on a un minimum d’expérience. Et trouver ces niches est dans un premier temps le plus complexe (c’est pourquoi j’utilise les services du club que tu as cité dans l’article).

    Il y a 10 ans la niche du « gagner de l’argent sur Internet » a fait la fortune de certains (sur le dos de tous les autres). L’oenologie est une niche intéressante car il y a encore très peu qui exploite ce marché (et de plus en plus de demande : je le sais, je suis webmasteur d’un blog sur ce thème pour le compte d’une association). Donc si il y a des amateurs de vins, d’oenotourisme ou autres… n’hésitez pas à créer un blog sur le sujet.

    Concernant ton blog, le fait de l’alimenter régulièrement te ramènera forcément des visiteurs dont certains seront intéressés par tes locations (et l’avantage c’est que tu ne fais pas d’affiliation mais que tu loues tes propres biens).

    Par contre je ferai plus de pub dans la sidebar avec des images des locations (et les liens vers les pages de description), voir faire des encarts au dessus et en dessous de tes articles.

    Je pourrai te donner un coup de main à mettre ça en place si tu as besoin.

    Merci encore pour m’avoir cité dans ton article !

    A bientot sur le web ou sur une plage de Oualidia ;-)

  2. Merci mon cher John

    Certes je ne cherche pas à me faire des amis avec cet article mais à remettre les choses à leur place. Fatigué de voir tous ces gens redondants qui veulent nous vendre leur méthode pour faire fortune sur internet. Le fait est que comme tu le dis, cela a pu fonctionner à une certaine époque mais qu’à présent cette niche est épuisée !

    Et le fait de recourir à l’affiliation n’apporte pas grand chose non plus. Certes j’ai encore peu de trafic mais je vois bien que toutes mes pubs servent davantage de décoration qu’autre chose car personne ne se laisse tenter.

    Ce n’est pas grave, ce blog est beau, utile et culturel (du moins je l’espère) et est complémentaire à mon site immobilier qui fonctionne plutôt bien. Du coup le blog sert surtout à fidéliser ma clientèle ou à faire découvrir mon site principal au hasard des mots clés de Google lorsque les internautes tombent sur ce blog.

    Mais je retiens ta proposition d’ajouter quelques jolies propositions de locations dans la place réservée aux pubs. Et j’aurais besoin de toi pour fabriquer des widgets sois en sûr ;-)

    En attendant donc pour devenir riche sus à l’oenologie et profitions en pour déguster de bons vins (je suis amateur). Mais au Maroc comme dans tout pays musulman qui se respecte, çà ne va pas être facile à vendre ;-)

    Bien amicalement
    Jacky

  3. Salut Jacky,

    C’est sur que pour toi qui vit déjà de ton activité de location, je supprimerai sur ton blog tout autres types de promotions autres que tes propres pub de locations.

    Ton objectif devrait être que toutes tes locations soient réservées de janvier à décembre (si ce n’est pas encore le cas). Ca te permettra peut être de réinvestir dans d’autres locations.

    Donc comme je te l’ai dit, je mettrai dans la sidebar des beaux encarts publicitaires sur les biens que tu proposes (ainsi qu’au dessus et en dessous de chaque article).

    En plus de fidéliser ta clientèle par ton blog qui en dit long sur ton amour du Maroc, tu devrais aussi plus cibler les personnes qui recherchent des locations ou qui souhaitent passer leurs vacances au Maroc, avec des articles comprenant des mots clés du type : location maroc, vacances maroc, appartement à louer au maroc, habiter au maroc… Je suis justement en train d’écrire une série d’articles sur comment trouver des mots clés intéressants.

    Tu devrais aussi écrire des articles sur les différents biens que tu proposes à la location (avec une présentation des appartements en vidéo), comment s’y rendre (les compagnies aériennes, les vols et les horaires, les bateaux et les horaires, les moyens de transports au Maroc pour se rendre aux locations…)

    Alors, à bientôt pour mettre tout ça en place !

  4. Salut Jacky,

    Oulah ! Ben dis donc, tu n’es pas très optimiste…

    Je suis d’accord avec toi quand tu dénonces tous ces « millionnaires du web » qui font croire que tu peux devenir toi aussi millionnaire en faisant 2 clics. :-(

    Par contre, il y a plein de chemins pour te faire un revenu complémentaire, puis, pourquoi pas, pour remplacer un job de salarié.

    J’ai monté un autre blog et je l’ai fait passer de quasiment zéro visiteurs à 7200 par moi en un peu plus de 6 mois. Comment ? Grâce aux mots-clés de la longue traine (j’ai acheté long tail express). :-)

    J’y fais de l’affiliation (encore une vente hier), j’y ai mis de l’Adsense (ça monte gentiment en ne faisant strictement rien). J’y ai un autorépondeur qui enregistre de 5 à 10 adresses mails par jour. Et je prévois de vendre un e-book à moi (en construction) via amazon en rapport avec le thème de la santé.

    J’ai acheté i soft (avant que Cédric en parle) et ça va m’aider dans la construction de sites de niches et la fabrication de guides pratiques.
    Combiné avec la longue traine, ça devrait fonctionner. ;-)

    Sur Des Trucs Pour Changer De Vie, je fais également un peu d’affiliation et du MLM. Cela m’a d’ailleurs permis soit d’acheter des e-book et formations dont j’avais besoin, soit de les avoir gratuitement.

    Cela a également permis d’investir dans une formation pour l’immobilier que je vais débuter.

    Donc tu vois, c’est vrai qu’on ne devient pas riche d’un coup de baguette magique, mais il est très faisable de devenir indépendant.

    J’ai à ce jour 3 blogs et je compte bien parvenir à 10. Je suis les conseils également de Cédric, et ça m’aide bien. Il faut parfois savoir lire entre les lignes quand il écrit… ;-)

    Amicalement,

    Sam

    PS:la Loi de l’Attraction fonctionne. J’en suis témoin. Mais souvent, c’est vrai, ceux qui la prône ne souligne pas l’importance capitale de l’action.

    • Merci amis bloggeurs de participer au débat et de m’aider dans ma réflexion sur la réalité ou non de pouvoir gagner sa vie en bloguant.(Dommage que çà ne puisse être en blaguant ;-)
      C’est effectivement très instructif d’avoir les témoignages de 2 pros qui commencent à gagner leur vie en créant des blogs.
      Pour en faire la synthèse , voici ce que je retiens de vos conseils (sois attentif ô lecteur qui rêve aussi de gagner ta vie avec internet)
      - L’on peut à terme remplacer un job de salarié mais çà va prendre beaucoup de travail et de temps.
      En effet il faut se familiariser avec divers outils et avoir beaucoup de documentation ou financer des conseils ou encore sous traiter…
      - Ca va coûter de l’argent, pour acheter des plug in, des logiciels, de l’espace pour monter une dizaine de blogs chez des hébergeurs. Donc il vaut mieux avoir au moins un petit boulot pour assurer els fins de mois en attendant d’en vivre, que de partir de rien
      Conclusion l’ on n’a jamais rien sans se donner de la peine.
      Pour en revenir à l’affilitation (mes pubs sur le côté de mes articles) je vais malgré les conseils de John les y laisser encore un certain temps et voir si au delà d’un certain nombre de visiteurs par jour, l’affiliation devient ou non une opportunité.
      Pour les profanes, l’affiliation c’est faire de la pub pour des boutiques ou sites en ligne en échange d’une rémunération lorsqu’il y a commande (comme Amazon) soit lorsqu’on clique dessus. Pour adsense (pubs google) , il me semble que c’est au clic, donc s’il vous plait chers lecteurs cliquetez, cliquetez, sur mes pubs google ;-)


      La longue traine ? C’est réellement efficace ce truc là ?
      Pourtant d’après l’auteur de cet article, il s’agirait également d’un mythe . Mais si tu affirmes que tu est passé de 0 à 7200 visiteurs par mois en 6 mois grâce à ce « truc », félicitations.
      Mais rappelons à mes innombrables lecteurs de quoi il retourne : La longue traine est un concept fortement utilisé dans le domaine du référencement . Elle y désigne les mots clés qui attirent chacun peu de visiteurs sur un site Internet, mais dont le cumul peut représenter une part non négligeable du trafic total d’un site. En clair la demande totale pour les articles peu demandés dépasse la demande totale des articles très demandés. D’où l’utilisation d’un logiciel (payant) qui permet de bien gérer des mots clés (les moins utilisés) et attirer ainsi un fort trafic.

      A bientôt

  5. Mes chers amis, cher Jacky, prions et n’oublions jamais: la lumière est au bout du chemin! Je serai votre guide!

    « Nous avons le plaisir de vous annoncer le lancement de notre
    site web : Explosion Fortune
    Un système révolutionnaire, qui vous permettra de gagner plus
    de 20 000 Euros par jour facilement et sans rien vendre ! » (en français dans le texte!)

    Vous ne l’avez pas reçu? Heureusement que je suis là pour vous apporter le réconfort (moi, c’est au moins une à deux fois par semaine).

    La méthode est tellement sûre au vu de la publication des comptes des élus que j’ai décidé de ne la commencer que demain.

    Avec un résultat pareil, on n’est pas à un jour prêt, donc, aujourd’hui, je me repose.

    Mais un doute m’envahit. Et si ça ne marchait pas?

    Imbécile que je suis, si ça ne marchait pas, ça se saurait. Ouf, je me sens mieux.

    Je suis d’autant plus content d’être tombé là-dessus parce qu’il y a un an j’avais acheté très cher une méthode qui promettait 2 000 euros de gain par mois(et par blog, excusez du peu) après un an de même pas dur labeur.

    4 heures par semaine.

    Mais attention! Par blog, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit!

    Donc, 8 heures semaine, 4 000 euros, 12 heures semaines, 6 000 euros…vous suivez?

    Et pour les forçats du travail, qui (les fous) voudraient travailler 36 heures semaines (dingues, va) cela ferait 18 000 euros.

    Mais bon, là commencent les problèmes. Il faut engager un chauffeur pour la Porsche, un pilote pour l’avion, et tout le monde sait qu’à Cannes il est impossible de trouver un mouillage.

    Donc, un peu glandu sur les bords, j’ai décidé de ne faire qu’un petit mi-temps en visant les + ou – 20 000 euros.

    Et bien, devinez quoi?

    Je ne vous écrit pas de ma villa aux Seychelles et même pas d’un i-pad.

    Donc, vivement demain et mes 20 000 euros par jour.

    En attendant, mon Jacky, comme je partage tes désillusions.

    Pourtant, j’avais tout pour réussir: j’étais con, fauché, glandu et avec en poche le bon kit clé en main pour faire fortune (si, si, tout le monde le dit même les plus grands).

    Mais bon Dieu, ou est l’erreur?

    Depuis, je me traine longuement devant mon ordi.

    Mais bon, demain, ça va changer!

    Ne plus me casser la tête avec mes plugins, avec wordpress, google analytic, mon thème auquel je ne comprends rien, mes factures impayées, mes mensualités pour les formations, mes visiteurs agressifs, ou ceux que je n’ai pas, les commentaires sur les blogs, les sites,
    les forums, les prises de tête, les bugs, ma femme qui râle parce que je suis toujours devant l’ordi, mes angoisses devant la page blanche, mon hébergeur, mon autorépondeur, les mails de relance de Christian Godefroy…et j’en passe.

    Non, les gars, vivement demain, vraiment.

    @+
    Christian.

    P.S.: Le seuil de pauvreté en Belgique est de 831 euros. Combien de temps, d’argent, d’accumulation de connaissances, de crises d’angoisses et de litres de sueur faut-il pour gagner NET la même choses sur le oueb.
    En plus, imaginons que le revenu soit déclaré (ben oui, quand même. Non? Ha…)et je parle pour le système belge:
    - revenu complémentaire d’indépendant (moi, handic à la mutuelle et ma femme employée 3/4 temps chez Delhaize), 30% qui part aux impôts.

    Si par extraordinaire (mais alors ça, c’est déjà champion)on arrive enfin à 800 euros par mois ça fait plus que 560 euros net, gloupss.

    Il semblerait que seulement 5% des blogueurs pro européens gagnent environ un peu plus de 2 000 euros par mois…

    Ah oui, Ol Ro, l’homme des 2 000 euros par mois, il vous parle pas des charges fiscales et sociales dans sa « page de vente »…et tout le monde n’y pense pas tout de suite.

    Soyons francs, pour se lancer et pour arriver à se faire un revenu complémentaire, il faut du temps, de l’argent (pour investir et vivre en attendant le premier « vrai » revenu), et des connaissances en marketing, en copywriting, et (le pire) en informatique.

    A défaut, c’est mal barré.

    J’avais oublié, un optimisme à toute épreuve, un caractère volontaire prédominent et de la PASSION.

    Bref, tout ce qu’il faut pour devenir entrepreneur indépendant quoi.

    Un vrai entrepreneur! Un pro!

    Il y en a combien qui ont tout ça alors que 20 000 blogs par jour sont créés uniquement en France!

    Mais combien sont pourtant prêts à croire, crise aidant, qu’un revenu est à leur portée pour un investissement ridicule par rapport au résultat escompté?

    Et à le croire d’autant plus facilement que les lancements tiennent de la démoniaquerie commerciale.

    Le pigeonnoculture a encore de beaux jours devant elle.

    Et même, John, si certains se sentent un peu obligés d’arrêter de promettre la fortune en 15 min, ils sont plutôt fondus dans la masse des gros requins qui tiennent le crachoir (amusant ça, pour un requin…).

    Et, comme tu le dis, même ce qu’il propose est illusoire. Sauf le prix pour leurs services, qui est lui du « là, tout de suite, maintenant ».

    En plus, comme dit Sam qui a la passion chevillée au corps (chapeau, ça fait du bien d’en rencontrer) si on suit adroitement les conseils qui sont distillés à droite et à gauche (Cédric, Yvon…et toi John) on apprend en final tout,et même beaucoup plus que ce qui est dit dans ce qu’ils ont encore le culot d’appeler une formation généralement même pas mise à jour.

    Bon, ben voilà, en fait on pourrait faire un e-book là-dessus et faire un carton en le vendant.

    Mais moi, je ne me casse plus la tête puisque demain…

    • Merci cher Christian pour ton témoignage qui abonde dans mon sens, mais çà je le savais déjà.

      En fait ce n’est pas que nous soyons spécialement aigris mais fort sceptiques (comme la fosse) et je pense que nous avons raison de l’être.

      Tu as très bien identifié dans ton discours ce qui est nécessaire :
      « Soyons francs, pour se lancer et pour arriver à se faire un revenu complémentaire, il faut du temps, de l’argent (pour investir et vivre en attendant le premier « vrai » revenu), et des connaissances en marketing, en copywriting, et (le pire) en informatique.
      A défaut, c’est mal barré.
      J’avais oublié, un optimisme à toute épreuve, un caractère volontaire prédominant et de la PASSION. »

      Donc en clair sans un certain acharnement dans un long travail qui fera que les plus motivés pourront réussir, il est clair que l’eldorado promis ne peut être au rendez vous.

      Merci donc d’arrêter de nous prendre pour des c… avec vos lettres de relance. Il y a 20 000 pigeons potentiels qui ouvrent des blogs par jour. Allez donc plutôt les démarcher.

      Sinon, à ce propos : « Bon, ben voilà, en fait on pourrait faire un e-book là-dessus et faire un carton en le vendant. »

      Ce n’est peut être pas une si mauvaise idée. Mais ce n’est pas certain que l’antithèse de « Comment devenir riche et célèbre en 4h par semaine » aura autant de succès. Les gens aiment rêver , et non pas se confronter avec la réalité. C’est pourquoi les éleveurs de pigeons ont encore de beaux jours devant eux.

      Sinon sur les ebooks aussi il y a beaucoup à dire niveau arnaques et désillusions, mais ce sera l’objet d’un prochain article.
      Merci en tout cas à vous tous pour votre participation.

  6. Re-Jacky,

    Quand tu liras http://www.destresse-marketing.com/gagner-sa-vie-sur-internet-une-methode-fabuleuse/, tu vas bien te marrer sur le sujet (j’ai enfin pondu).

    Et les grands esprits se rencontrent avec l’histoire de la fosse.

    Mais je voulais insister sur un fait que tu soulignes très justement: nous ne sommes pas des aigris!!!

    La preuve en est que nous persévérons et que nous ne nous laissons pas aller.

    Et Sam est quelqu’un qui fait la preuve que c’est possible.

    Mais j’insiste, pas avec les méthodes attrapes-couillons qu’on nous sert tout le temps et à toutes les sauces à des prix débiles.

    Faisons la part des choses et si il est possible, même à notre niveau rikiki, de soulever certaines interrogations chez ceux qui pourraient être tentés par ces débilités et bien, ce sera déjà ça.

    Maintenant, comme tu dis, les gens préfèrent croire les promesses de beaux jours que la réalité pure et dure des choses. C’est humain, et, soyons humbles, je suis passé par là.

    Mais c’est justement ça qui me permet d’en parler en connaissance de cause.

    @+
    Christian.

    • Excellent article à lire absolument. Bon c’est de l’humour Belge à la Christian Bock . Le personnage me fait un peu penser à notre Jean-Marie Bigard , même tête et même forme d’humour un peu gras (l’humour) en première apparence mais finalement subtil. Bref je me suis marré plus d’une fois en le lisant.
      Ca semble un peu long, mais je vous garantis que les lettres des copywriters qu’on reçoit sont tout à fait concue dans le même esprit .
      Bref super satire (d’un satyre ?) Meuh non… d’un ex maitre (ex avocat) passé maître en la matière !

      Ps Ecris nous vite quelques ebooks de 10 pages chacun à 1 € pièce, c’est une nouvelle forme d’expression qui t’assureras vite fait gloire, fortune et volupté mais je reviendrais bientôt sur ce sujet…

  7. Salut Jacky,

    j’avais manqué cet article.
    Et surtout les commentaires qui vont avec.

    Je pense que tout cela va se tasser et les vrais formations vont reprendre le devant. Du moins je l’espère…
    Ce que j’aime pas dans tout ça, c’est qu’il dans toutes ses formations beaucoup de bêtises. Et les élèves proclament haut et fort à leur tour ses « mauvais » conseils.
    Et au final, c’Est tout le monde qui en pâtit. Même les gens et formateurs sérieux…

    Comment marche tes affaires ?
    Tes e-books Kindle se vendent mieux ou c’Est toujours pas la folie des euros ? :s

  8. Merci Florian pour ton commentaire.
    Oui comme tu dis, les formateurs sérieux manquent à l’appel et je reçois énormément d’énormités grosses comme une maison d’où mon petit coup de gueule . Mais il y a néanmoins quelques exceptions de pros qui semblent sérieux d’après l’expérience relatée par mon ami John.
    Pour mes bouquins kindles , tu sauras tout dans mon prochain article qui est en gestation .
    Bien amicalement
    Jacky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Boosté par WP-Avalanche