Où nous sommes certains d’avoir toujours raison

Si vous avez aimé ou souhaitez réagir à cet article, ce serait sympa de me laisser un commentaire. Pour vous en remercier vous recevrez en cadeau un bel album photo sur la ville d'El Jadida extrait de mon livre "Photos du Maroc El Jadida Les Doukkalas". Ps Pour les spammeurs, this blog is nofollow

Face au succés rencontré par mes historiettes philosophiques, je me devais de répondre une fois de plus au nouveau petit défi proposé par Cédric Vimeux du blog Virtuose marketing  .
Le jeu consiste à reprendre une histoire et à réécrire une morale en rapport avec la thèmatique de son propre blog.

Cette nouvelle histoire est issue du livre La Métaphore : voie royale de la communication, de Gérard Szymanski que d’ailleurs Cédric m’ a offert en tant que  commentateur le plus pertinent du mois dernier sur son blog.  Merci Cédric ;-)

« Quand nous sommes certains d’avoir raison »

« Le démon marchait le long d’un chemin à travers deux grands domaines dans lesquels des agriculteurs s’affairaient à la récolte.

Il se dit : « Je vais planter un peu de ce que les humains aiment tant : avoir toujours raison ! »

Il se coiffa d’un chapeau dont la moitié droite était verte et l’autre jaune.

- Si vous voulez trouver un trésor, suivez-moi ! cria-t-il aux paysans.

Puis il se cacha derrière un arbre. Les travailleurs coururent jusqu’au sentier.

- Nous allons suivre l’homme au chapeau vert, dirent les hommes du champ de droite.

- Vous voulez nous tromper : nous devons suivre un gars qui porte le chapeau jaune ! s’écrièrent les hommes du champs de gauche.

Le conflit empira.

Une demi-heure plus tard, les paysans avaient oublié le trésor et s’entretuaient à coups de faux pour savoir qui avait raison quant à la couleur du chapeau. »

 

Ma variante adaptée au pays d’orient où je vis, de et par mes idées :

Jadis, un sultan se trouvait seul au monde dans son palais de verre et de diamants.

Pourquoi seul malgré une cour pressante et raffinée ?

Parce qu’il s’ennuyait ferme. Personne ne voulant ni ne pouvant par crainte de châtiment le contredire, il avait donc toujours raison. Quoi qu’il pense et dise.

Or il ne pouvait  se résoudre à changer cet état de fait sans remettre en cause sa puissance et son  pouvoir . En effet, comment respecter et craindre quelqu’un susceptible d’avoir tort . Ce serait là faire acte de faiblesse, pensait il .

Il se résolut néanmoins à en parler au grand vizir, homme réputé pour sa sagacité et sa sagesse qui lui tint à peu prés ce langage :

- Sire,  veuillez pardonner  ma franchise, mais votre souci vient du fait qu’avoir toujours raison ne peut vous apporter bonheur et accomplissement . En effet n’ayant  pas de contradicteur , vous ne pouvez débattre  qu’avec vous même . Or bien que vous soyez la lumière qui éclaire le monde, l’obscurité de l’esprit peut être chassée plus vite encore en écoutant l’avis d’autrui.

- Soit,  acquiesça le sultan mais comment pourrais-je  y parvenir sans que cela ne se sache ?

- Hé bien il conviendrait  de lancer une question, un sujet, et dans le  débat qui s’ensuivrait de  reprendre le meilleur des idées exprimées pour le conclure et ainsi démontrer votre sagesse et discernement.

- Tu parles beaucoup mais cela ne répond nullement à ma question ! le coupa le sultan d’un air intéressé mais contrarié. Je ne vois toujours pas comment prendre l’avis d’autrui sans que cela ne soit …

- Visible ? J’ai une idée. Élevons un forum sur la grand place populaire de Jamaa el Fna à Marrakech. Déroulons-y un long parchemin sur lequel le plus pauvre comme le plus riche pourra écrire ce qu’il pense sur une question anonyme mais de votre choix. Ensuite il ne restera plus qu’à faire la synthèse du meilleur de tout cela puis de faire part de ces allégations comme vôtre.

Ainsi fût fait ! Le sultan ne s’ennuyait plus et rivalisait de questions et d’idées qu’il diffusait anonymement sur d’interminables  parchemins où tous  pouvaient s’exprimer.

La richesse de l’argumentation ainsi apportée lui apportait chaque jour davantage de gloire et de divinité, puisqu’il possédait sans cesse l’argumentation nécessaire pour démontrer sans faillir qu’il avait toujours raison.


Par la suite un des lointains ancêtres du sage Vizir, exilé  vers les froides contrées du Nord,  nommé Cédric le grand  poursuivit sa quête.

Comment vous demanderez-vous ?
En se servant des commentaires de ses lecteurs,  pour trouver de nouvelles idées, qui inspirent encore plus de commentaires et donc d’idées nouvelles.
Et c’est pourquoi tous le considèrent, sans même avoir besoin de démontrer qu’il a raison ;-)

***

 Aparté personnel de l’auteur
Je pense que le principal fléau de ce monde est que chaque humain est persuadé d’avoir raison. Et que souvent il vaudrait bien mieux qu’il se taise que de vouloir sans cesse le prouver.
Ainsi s’il faisait preuve d’un tant soi peu d’ouverture d’esprit et de tolérance, bien des conflits pourraient être évités. Le meilleur moyen de désarmer son adversaire n’est il pas d’ailleurs de lui dire « Tu as raison ! » (Essayez. effet garanti !)

Mais bon la nature humaine est ainsi faite. Car comme je le dis dès l’introduction de mon bouquin « Enquetes sur le sens de la vie«    : Ce qui définit le mieux l’homme, hélas est cette constante de comportement aberrant qui  fait en sorte que  celui-ci persiste à toujours agir comme s’il venait de naitre.

Certains signes néanmoins me laissent à penser que l’homme progresse dans son évolution  globale en terme de sagesse. De toute façon, il n’a guère le choix. S’il n’y parvient pas dans les années à venir, il disparaitra ;-(
Mais restons optimiste …

Ps Si vous avez aimé ce mini conte vous trouverez d’autres variantes sur le sujet dans mon dernier livre « Dernières nouvelles du monde réel« .
Et en cadeau, ici ma version moderne de cette histoire en article invité sur le site virtuose-marketing.com


Comments

Où nous sommes certains d’avoir toujours raison — 16 commentaires

  1. Ha Ha Ha Maître Jacky!

    Un proverbe arabe dit : « Là où un homme a raison, l’amandier ne fleurira plus ». C’est la seule raison en presque 50 ans qui a stoppé net ce stupide comportement que je cultivais…. Je ne voudrais pas être responsable de cette catastrophe naturelle…

    Belle soirée à toi, Jacky du désert.

    • Ma què c’est très joli çà comme proverbe.
      Sur le net « ils » disent que c’est plutôt un vers d’un jeune poète israélien : « Là où quelqu’un a eu raison, l’amandier ne fleurira pas l’an prochain. »
      Mais bon on n’est pas racistes donc on le garde comme proverbe universel ;-)
      Splendide journée à toi et aux Cubains

      • C’est toujours le problème des sources… Et comme tu dis, on s’en fout un peu, c’est le contenu qui compte. Belle journée à toi.
        PS: je suis rentrée depuis une semaine.

  2. Bonsoir Jacky, je suis bluffé de la tournure avec laquelle tu as pris ce défi. Vraiment, l’histoire est bien narrée. Je me demandais justement comment tu ferais pour trouver quelque chose en rapport avec ton thème, car j’étais venu voir le blog des participants avant. Eh bah bravo à toi. J’aime ton récit, il est très réaliste !

    Bonne soirée à toi !

    P.S: Petite faute ici « :Mas bon la nature… »

  3. Merci à vous deux pour ces commentaires qui me touchent.
    Merci Benjamin et longue vie à ton blog auquel je souhaite beaucoup d’avenir.
    Sympa Charlotte d’avoir acheté « le sens de la vie » même si celui ci n’est pas une valeur marchande, n’en déplaise à notre système qui fait son beurre avec tout ;-)
    Bien amicalement
    Jacky

  4. Bonsoir Jacky,

    Très jolie et intelligente réinterprétation de l’histoire ! Félicitation à toi ! C’est un coup de maître pour le sultan…

    Dire « tu as raison » aujourd’hui est souvent dit sur un ton ironique voulait simplement dire « ok c’est bon laisse moi tranquille avec tes idées à la noix ». Le « tu as raison » en question signifie donc que chacun a raison dans son propre univers que la personne le disant ne souhaite pas changer sa vision des choses…

    Un « Tu as raison » sincère se fait bien plus rare et est souvent désarmant. On est prêt à débattre, tel le tigre se cachant à quelques mètres des antilopes dans les hautes herbes de la savane, et le verdict tombe. On a gagné. Ce qui laisse souvent un goût d’inachevé…

    Hmmm… :)

    Merci de ton article et à bientôt.
    Dorian

  5. « On est prêt à débattre, tel le tigre se cachant à quelques mètres des antilopes dans les hautes herbes de la savane, et le verdict tombe. On a gagné. Ce qui laisse souvent un goût d’inachevé… »
    Et de sang ! Vu sous cet angle ;-)
    Merci beaucoup Dorian pour ton commentaire et ton compliment.
    Cala fait toujours plaisir. Surtout à mon égo qui se dit qu’il a raison ;-) de perséverer dans cette voie.
    Bien amicalement
    Jacky

  6. Salut Jacky,

    Sans vouloir te contredire,…en fait, simple formule appropriée dans le contexte de la fable.

    Magnifique interprétation, respect, vraiment. Bravo. Ton égo te pousse dans le bon sens :-) .

    Mais attention cette histoire pourrait donner des idées à des petits vicieux.

    Il me semble déjà avoir lu cette fable exploitée honteusement dans des lettres de vente anciennes pour un nouveau support de je ne sais plus trop quoi.

    Du style que le Vizir lui aurait tout simplement proposé de créer une communauté (un blog de gens ), pour partager les idées et puis simplement pomper les meilleures et en faire un recueil sur une espèce particulière de support au 14ème siècle, le papier!

    Ca venait de se vulgariser et tout le monde croyait qu’on pouvait imprimer n’importe quoi dessus et que ça se vendrait comme des petits pains.

    Le Vizir lui aurait soutiré une fortune pour l’idée puis, il aurait fichu le camp chez un autre Sultan voisin pour essayer de lui faire le même coup.

    Résultat, les deux Sultans ont voulu chacun vulgariser les idées qu’ils pensaient être les seules bonnes et ils ont envoyé leurs peuples se tapés dessus sans que ça ne leur rapporte un balle à aucun des deux.

    Et de toute façon leur population respective connaissait les idées publiées puisque c’étaient celles qui avaient été partagées dans leur communauté.

    Et prout, ils n’ont rien acheté du tout.

    En plus à l’époque presque personne ne savait lire et on avait pas encore la pub, donc c’était mal parti dés le départ.

    Et les Sultans, un peu cons, faut le dire, sont tombés dans l’anonymat.

    Par contre les arrières arrières arrières petits-enfants du Vizir ont continué a exploiter le filon et il parait que ça marche pas mal.

    Ce serait les seuls à avoir eu raison.

    Comme quoi, si beaucoup d’idées sont bonnes au départ, la façon de les exploiter peut en détruire l’honorabilité originale.

    Bon, bien que je sois sûr d’avoir raison je ne veux surtout pas imposer mon idée.

    Je sais que ce que je dis est la vérité vraie mais je sais aussi qu’il y a dans la nature plein de …tuuuut…qui pourraient penser le contraire.

    Donc, je félicite par avance tout ceux qui auront l’intelligence de me dire « tu as raison » et je ne doute aucunement de leur sincérité sachant qu’ils n’auront été guidés que par leur clairvoyance.

    Et soyons solidaires pour aller taper sur la tronche des abrutis galeux qui auraient l’outrecuidance de penser le contraire.

    Le contraire de quoi? Je ne sais plus, mais on s’en fout.

    Rien que penser le contraire, ça mérite des baffes.

    @+
    Christian.

  7. Bonsoir Jacky,
    Moi qui aime les petites histoires inspirantes, je suis servie.
    Bravo pour l’effort d’avoir mis un commentaire pour chaque participant à l’évènement de Cédric-Le-Grand!

  8. La puissance de « tu as raison » est sous estimée… Ces trois mots ont la capacité de désamorcer l’ébauche d’un conflit et d’assainir une situation en faisant taire les ego…

    Y’a plus qu’à pratiquer… Sans modération ;)

  9. Bonjour !

    Ravi d’atterrir en terrain connu. J’apprécie beaucoup ton interprétation personnelle du conte, d’autant plus que ta plume semble jongler avec aisance entre les différents registres.

    Sinon, la culture orientale m’intrigue, même si je n’ai jamais eu l’occasion de satisfaire cette soif comme il se doit. D’ailleurs, je te recommande de regarder Le Message, un film qui permet vraiment de comprendre la communauté. Il est difficile à trouver, mais vaut malgré tout le coup d’œil.

    Cordialement,
    Paul Dubois

  10. Sympa d’avoir l’avis positif d’un autre confrère professionnel dans le monde de l’écriture ;-)

    Concernant ta remarque, j’ai vu le film le Messager en Français il y a fort longtemps et c’est vrai qu’il m’a semblé réconcilier
    la dimension mystique de l’Islam avec notre perception habituelle défavorisée par les médias. Il a d’ailleurs été écrit et tourné par un réalisateur musulman.
    Mais comme d’habitude, il y aura toujours des gens prêts à dénigrer ce film que ce soit les anti islamistes tout comme d’ailleurs ces derniers qui l’ont interdit en Arabie Saoudite notamment (sic) .

    Voici ce qu’en dit Wiki pour illustrer mes propos :  » Malgré ces précautions, certains cinémas où le film a été projeté ont reçu des menaces téléphoniques de la part de ceux qui pensent que le film était une offense contre Mahomet, bien que celui-ci ne soit jamais représenté autrement que par la technique de la caméra subjective.

    Malgré la qualité du film et la présence d’acteurs de renommée mondiale (Irène Papas, Anthony Quinn, etc.), le film est peu programmé par les chaînes de télévision, même dans les pays à forte population musulmane, à l’exception de la Turquie, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie qui diffusent le film chaque année au moins une fois pendant la période du ramadan.
    Le film a été interdit en Arabie saoudite, du fait de la représentation de certains compagnons de Mahomet. »

    Et pourtant l’auteur était de bonne foi ;-) manifeste :
    « Akkad a pris conseil auprès de savants musulmans dans le but de respecter les croyances musulmanes, en particulier en ce qui concerne la représentation de Mahomet, au point de faire approuver son film par l’Université al-Azhar. Il voulait réaliser un film qui soit un « pont » entre la civilisation musulmane et l’occidentale.

    En conclusion : Tout est vanité ;-)

    « J’ai fait ce film car il représente un enjeu personnel. En outre, sa production est intéressante, il y a une histoire, une intrigue, une force dramatique. En tant que musulman vivant en Occident, je considère que c’est mon devoir de dire la vérité sur l’islam. C’est une religion qui comporte 700 millions de fidèles, et pourtant, on en sait si peu à son propos que c’en est surprenant. J’ai pensé que raconter cette histoire pouvait créer un pont avec l’Occident. »

  11. Bonjour Jacky,

    Hey bien ! Félicitation pour ta plume, j’ai adoré ton histoire.

    La façon dont tu as repositionné cette histoire dans un autre lieu est superbe et je suis sûr que tu pourrais en faire un texte plus long en insistant sur la description des différents lieux dont tu parles.

    Belle morale que tu as pu sortir de ce texte, bravo :-)

    Le lien vers mon article Agissez et Mincissez que tu as déjà lu est ici:
    http://perdre-du-ventre.com/agissez-et-maigrissez/

    Bien amicalement,

    Geoffrey

    • Merci Geoffrey

      J’ai repris ce thème (sur le besoin d’avoir raison) qui me tient à coeur (car en suis parfois la première victime) dans le 1er chapitre de mon livre « Dernières nouvelles du monde réel« .

      J’ai hésité à retranscrire cette histoire mais finalement j’en ai écrit deux autres, dont une style conte des temps modernes qui se passe au quartier général d’Amazon.
      Si ce n’est déjà fait, tu pourras la lire sur le site de Cédric qui l’a fort sympathiquement diffusée en article invité.

      Bien amicalement
      Jacky (qui va bientôt avoir besoin de tes conseils pour maigrir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce blog utilise Keyword Luv . C'est à dire que vous pouvez entrer votre nom@un mot clé (de votre choix) et un lien vers votre blog, magiquement se créera


Boosté par WP-Avalanche