Octroi de crédits en dirhams aux personnes physiques étrangères non-résidentes pour l'acquisition ou la construction de biens au Maroc.

I/ CONDITIONS D'OCTROI DE CREDITS
Crédit immobilier

En France :
Votre banque en France pour vous ouvrir un crédit immobilier ne pourra qu’exceptionnellement prendre en gage votre bien immobilier Marocain. L’idéal étant donc de disposer d’un bien immobilier en France que votre banque pourra prendre en gage. Les taux d’intérêt pour cette solution tournent autour de 5 %.

Au Maroc :
Certains organismes financiers Marocains proposent des financements immobiliers.
Comme vous ne serez pas encore résident il faudra néanmoins disposer d’au minimum 30 % du montant déclaré de l’achat. Les formalités demandées sont comme en France : Fiches de paye des 3 derniers mois, contrat de travail (contrat à durée indéterminé), relevé d’imposition, justificatif de domicile , 6 derniers relevés de compte bancaire.
La prise en garantie du bien exige que celui-ci soit titré ou en phase finale de demande du numéro de réquisition.

Les taux d'intérêt sont d'environ 6%.

II/ MODALITES DE TRANSFERT DU PRODUIT DE CESSION DU BIEN
L'office des changes doit être prévenu par le Notaire de la transaction pour pouvoir bénéficier, en cas de revente, du rapatriement des fonds et de la plus value y afférent.

Les banques agréés ont délégation pour transférer, sur présentation d'une copie de l'acte de vente et des pièces justifiant le règlement des impôts et taxes dus au titre de la transaction, le produit de cession du bien immeuble à hauteur :
- de l'apport initial en devises.
- des remboursements effectués en cas de crédit.
- de la plus-value éventuelle réalisée lors de la cession du bien immobilier.

Bien entendu, le transfert du produit net de vente ne peut être effectué qu'après remboursement intégral du crédit consenti.

Informations issues de la circulaire n°1691  de l'office du Bureau des Changes

Fermer cette fenêtre